Pour plus d'informations ou pour prendre rendez-vous, consultez-nous.

Nous joindre

Procédure et préparation de la prise de sang

Afin de maximiser le niveau de sécurité lors de la procédure de la prise de sang, seuls des instruments médicaux stériles et jetables sont utilisés. Un lavage des mains préalable à la manipulation est obligatoire ainsi que le port de gants propres et une désinfection des lieux où s'effectue la prise de sang.

Afin de procéder à un prélèvement sanguin optimal, l'infirmière utilise un garrot installé de façon à permettre à la veine de prendre toute son ampleur et ainsi devenir facile à perforer du premier coup.

Généralement le garrot est installé au dessus du pli du coude, à environ 8 cm plus haut que l'endroit où a lieu le prélèvement sanguin. L'infirmière nettoie avec de l'alcool le site choisi de la prise de sang sur le bras du patient, laisse sécher quelques secondes et peut ensuite procéder au prélèvement.

Dans le cas de jeunes enfants ou de personnes ayant des veines dites fuyantes, le prélèvement peut alors s'effectuer dans les veines sur le dessus de la main, sur l'avant-bras ou au niveau du poignet.

Une prise de sang sur le dessus du pied peut aussi être effectuée, toutefois elle doit avoir été prescrite par un médecin au préalable.

Il est à noter que le garrot ne devrait en aucun temps empêcher le sang artériel de circuler dans le bras et maintenir ainsi le débit de celui-ci de manière stable et continu.

La position lors de la prise de sang est importante pour les personnes sensibles à la vue de la procédure. Il est alors recommandé de les installer allongées sur le dos. Pour les personnes qui ne ressentent pas de malaise lors de la procédure, la position assise est recommandée.

Lors de la visite d'une infirmière pour une prise de sang à domicile ou au bureau, il est important que celle-ci soit munie d'un accoudoir spécialement conçu pour ce type d'intervention. Cet outil permet une stabilisation optimale de la région où a lieu le prélèvement sanguin et assure ainsi une procédure tout en douceur.

Une fois la prise de sang terminé, un diachylon ou une compresse de gaze tenue par un ruban adhésif est apposé à l'endroit où l'aiguille a perforé la peau. Celui-ci pourra être enlevé quelques minutes plus tard par le patient.

Introduction aux bonnes pratiques de prélèvements sanguins à domicile

Lorsque vous recevez la visite d'un membre de notre équipe d’infirmières, il est important que vous sachiez que nous traitons vos prélèvements avec beaucoup d'attention et de rigueur.

Vous trouverez ici-bas de l’information pertinente quant au service de prélèvement sanguin que nous offrons à domicile, en clinique ou à votre bureau d’affaires. Le simple geste de faire une prise de sang ne se résume pas en une piqûre. Il faut suivre et appliquer un protocole de prélèvement strict afin d'assurer des résultats optimaux!

Les bonnes pratiques de prises de sang incluent:

  • L'identification univoque des patients
  • Les instructions données aux patients quant aux restrictions alimentaires ou toutes autres particularités reliées aux tests à effectués lors du rendez-vous médical.
  • Le préleveur ou la préleveuse doit s'assurer de comprendre et connaître les tests de laboratoires prescrits sur votre ordonnance médicale obligatoire à avoir en main.
  • Les techniques de prélèvements du personnel responsable d'effectuer cet acte médical doivent être selon les règles spécifiques régissant l’acte. (Cette phase fait référence à l'aseptisation du site de la ponction veineuse, le choix des aiguilles utilisés, de l'ordre des tubes ainsi que les additifs contenus dans ceux-ci, l’inversion adéquate des tubes prélevés, le temps du garrot installé, etc.)
  • L'étiquetage ainsi que la double identification des échantillons collectés
  • Le nom de la personne qui a effectué le prélèvement doit être dûment enregistré
  • Le respect de l'élimination des déchets biomédicaux ou tout matériel ayant servi au prélèvement
  • Le respect des conditions de transport et de conservation des spécimens biologiques

Informations sur la phase-pré analytique d'un échantillon biologique:

Il est essentiel de respecter des standards de qualité au niveau des échantillons biologiques recueillis durant l'acte de la prise de sang à domicile et s’assuré que le transport de ces spécimens soit dûment effectué jusqu'au laboratoire médical.

Les erreurs pré-analytiques sont directement liées aux bonnes pratiques laboratoire d’analyse de prélèvements. Le processus entourant le prélèvement sanguin ou médical peut avoir un impact sur les résultats émis par le. La raison étant que l'acte de la ponction veineuse ainsi que son protocole à respecter peut receler de nombreuses sources d'inexactitudes ou d'erreurs potentielles. En connaissant et en appliquant les bonnes pratiques de prélèvements, on respecte également la phase pré-analytique.

Par définition, la phase pré-analytique est la période où les échantillons de sang, d'urines et autres types de prélèvements sont traités ou manipulés avant d'être acheminés au laboratoire de biologie médicale pour fins d’analyses.

Il est primordial d'avoir du personnel compétent qui se souci des détails et traitent les échantillons biologiques des patients avec grand soin. À ce sujet, notre personnel infirmier se conforme pleinement aux exigences et règles les plus strictes afin d’assurer à nos clients des résultats sans reproches. De plus, il faut savoir que les résultats des examens réalisés au laboratoire de biologie médicale représentent au moins 70% de l'information objective sur laquelle les médecins se basent pour évaluer l'état de santé de leurs patients (en posant un diagnostic basé sur l’interprétation des résultats reçus) et effectuer un suivi des maladies connues ou interpréter et poser un diagnostic sur une problématique qui était encore méconnue.

Voilà pourquoi le personnel médical effectuant le prélèvement joue un rôle indéniable quant à la qualité et l'intégrité d'un spécimen biomédical. Sachez que toutes les infirmières spécialisées en prise de sang à domicile sont accréditées et respectent les règles et pratiques de prélèvements sanguins et autres les plus rigoureuses.

Il est assuré qu’en faisant affaire avec notre compagnie de prise de sang vous aurez droit à la visite d’un personnel infirmier ou médical ayant reçu les formations et accréditations liées à la phase pré-analytique ainsi que celles liées au transport des spécimens humains. Il est de notre responsabilité de suivre ces règles de pratique afin d'écarter toutes possibilités d'émettre des résultats erronés. Un bon diagnostic repose sur de bons résultats de laboratoires.

Laissez nous vous servir via notre équipe d’infirmiers et infirmières dynamiques et professionnels!

Quels sont les bonnes pratiques pré-analytiques?

La phase pré-analytique correspond aux premières étapes cruciales de l'analyse médicale.

Ces étapes font partie d'un ensemble de précautions à respecter avant d'effectuer un prélèvement médical.

Voici les étapes cadrant la phase pré-analytique:

  • À l'arrivée du patient à la clinique, il remet son ordonnance médicale au personnel afin que celle-ci soit traitée.
  • La secrétaire ou l'infirmière de service vérifie que le patient respecte le jeûne s'il est requis ou tout autres restrictions reliées aux analyses à effectuer (prescrites via ordonnance médicale).
  • Le personnel médical procède avec la saisie des données pour les tests prescrits présents sur l'ordonnance.
  • L’infirmier ou l’infirmière procède avec la prise de sang ou le prélèvement médical.
  • Par la suite, cette personne doit valider avec le patient en effectuant la double identification que ces étiquettes correspondent bien au nom et prénom du patient ainsi que sa date de naissance. Seule la personne ayant exécutée le prélèvement est en droit d'étiqueter les tubes de sang, d'urines, de cultures de gorge ou tout prélèvement médical.
  • L'étape de la centrifugation des tubes sanguins est alors effectuée.
  • La technicienne au prélèvement peut au besoin, décanter le sérum sanguin, effectuer l'aliquote, réfrigérer les spécimens ou procéder avec les manipulations requises avant d'envoyer les échantillons au laboratoire de biologie médicale.
  • Le transport et la conservation des échantillons vers le laboratoire de biologie médicale doivent être effectués selon des règles précises de manipulation.

Toutes ces étapes accomplies permettent d'assurer la qualité des résultats de laboratoires. Le plus important pour notre personnel est la santé de leurs patients. Nous tenons à offrir un service professionnel respectant les critères les plus rigoureux et les plus à jour que possible. En général, les médecins prescrivent des examens de laboratoire afin de les interpréter et rendre un diagnostic ainsi que permettre le suivi des différentes maladies. Nous travaillons de concert avec plusieurs laboratoires de biologie médical afin d'assurer des résultats de laboratoire précis. Ces laboratoires sont tous agrées ou accréditées et reconnu par des organismes tels que Agrément Canada, LSPQ, Santé Canada, MSSS et bien plus. Un prélèvement sanguin par ponction veineuse peut être exécuté par des infirmières, des infirmières auxiliaires ainsi que des technologistes médicaux. Elles font tous parties de leurs ordres professionnels respectifs. Le personnel spécialisé en prise de sang à domicile travaillant pour notre organisation, est accrédité et a reçu la formation sur les pratiques pré-analytiques. Faites confiance à notre équipe d’infirmières pour vos prélèvements sanguins à venir!

Informations sur les gestes pouvant influencer les résultats de laboratoire :

Il est essentiel de suivre ces règles de bonne pratiques de prélèvements afin d’éviter par exemple, une hémolyse de vos prélèvements sanguins.

Ces règles de bonnes pratiques de prélèvements ont été mis en place afin d’assurer des résultats d’analyse en laboratoire de qualité et auxquels les médecins peuvent se fier. L’interprétation de vos résultats sera ainsi en fonction de vos symptômes actuels et pourront être corroborés par les résultats obtenus via notre laboratoire médical.

Les erreurs pré-analytiques peuvent être évitées!

  • D'autres possibilités d'erreurs (pré-analytiques) peuvent survenir comme par exemple désinfecter le site de ponction avec de l'iode au lieu de l'alcool.
  • De plus, après que le site ait été nettoyé, il faut toujours attendre environ de 30 à 60 secondes afin que l'endroit désinfecté soit complètement sec. De cette façon, nous diminuons les risques d’obtenir des résultats erronés dus au fait que le site ait été contaminé par les désinfectants utilisés.
  • En tout temps, l'ordre des tubes prélèvements doit être respecté car comme les additifs contenus dans chacun de ces tubes sont différents, il faut éviter que le sang prélevé soit contaminé par les différents additifs. Cela pourrait fausser résultats d’analyses de laboratoire.
  • Autre point important, le garrot installé préalablement sur votre bras ne devrait pas être en place pendant plus d’une (1) (temps idéal) à deux (2) minutes sans quoi le flot sanguin sera obstrué et la concentration de certains éléments présents dans votre sang sera anormale.

Voici une liste de d'autres erreurs potentielles reliés à la phase pré-analytique

  • L’identification du patient est erronée.
  • Un mauvais étiquetage des tubes de prélèvements
  • Une mauvaise manipulation des spécimens sanguins après le prélèvement
  • Les tests commandés sont incorrects et ne sont pas ceux figurant sur l’ordonnance médicale
  • La quantité de sang est insuffisante dans les tubes de prélèvements
  • Il y a hémolyse au niveau du sang dans les tubes prélevés

Qu’est-ce que l’hémolyse?

L’hémolyse se caractérise par la rupture d’une quantité de globules rouges dans le sang qui se déverse ensuite dans le sérum ou plasma sanguin. Le sérum sanguin est un composant qui est soumis à l’analyse des tests sanguins en laboratoire.

Il faut noter que l’hémolyse d’un prélèvement sanguin est l’une des causes les plus fréquentes de faux résultats de laboratoire. Malheureusement, l’hémolyse n’est pas visible avant que la centrifugation des tubes de sang est été effectuée.

Voilà pourquoi notre équipe d’infirmières se rendant à domicile met tout en œuvre afin que la prise de sang soit faite de manière à éviter qu’une situation comme celle-ci se produise.

Il est important de noter que ce n’est pas parce que le plasma sanguin est hémolysé que les résultats sont automatiquement considérés comme de faux résultats. Ce n'est que pour certaines analyses que l’hémolyse constitue un critère de rejet du spécimen au niveau du laboratoire. Soyez assurés que si votre prélèvement sanguin était hémolysé, le commentaire le stipulant figurerait sur votre rapport de résultats de laboratoire. Le médecin pourra ainsi le voir clairement sur le rapport qu’il aura à interpréter.

Qu’est-ce que le sérum sanguin?

Le sérum sanguin est une matière sous forme liquide qui a été débarrassée des protéines et des cellules de la coagulation. Il est normalement coloré d’une teinte jaunâtre. Le liquide surnageant final est le sérum étant donné que les globules rouges se retrouvent au fond du tube de sang.

De plus, le tube au bouchon jaune couramment utilisé lors des prélèvements médicaux est le plasma sanguin obtenu après la centrifugation.

Le laboratoire médical responsable des analyses sanguines procèdera aux tests requis (via ordonnance médicale obligatoire) en utilisant le sérum sanguin (liquide jaunâtre au-dessus de la ligne blanche, rouge et de l'additif jaune au fond du tube sanguin.)

Pourquoi les tubes de prélèvements sanguins sont-ils de différentes couleurs?

Il existe différentes couleurs de tubes sanguins et choisir le bon tube de prélèvement fait partie du protocole des bonnes pratique et des règles pré-analytiques à respecter.

Ces tubes sont prédestinés à des tests de sang précis en fonction des analyses à performer en laboratoire. La couleur des tubes sera donc choisie en fonction de cette information accessible à l’infirmière de service sur l’ordonnance émise par le médecin au patient.

De plus l’ordre précis à respecter lors du prélèvement sanguin rencontre les règles de bonne pratique et diminue le risque de résultats sanguins inexacts dû à la contamination croisée en passant d'un tube contenant des additifs différents à l’autre. Il est de la responsabilité du laboratoire médical suivant la réception d’échantillon sanguins et de tubes de couleurs différentes d’acheminer vers le bon département d’analyse les tubes reçus.